Vous êtes ici

Laurence Moletta

Onglets principaux

Belgique

Projet

Résumé: 

Biographie de Laurence Moletta

 

Chef de projet, Le Couloir des pas perdus

Compositrices de musiques électroacoustiques et instrumentales, chanteuse.

Elle commence la musique à l'âge 8 ans, et développera au fil de ses rencontres un riche parcours d'expériences musicales. C'est une artiste complète, qui pratique la diversité musicale et culturelle. Musiques improvisées, performances, concerts, elle compose de la musique pour le spectacle vivant, l'image, peu importe le flacon pourvu qu'il y est de la musique.

En 2007 elle termine son cursus de composition électroacoustique au Conservatoire national de musique de Lyon-Villeurbanne (Fr) et part pour une poursuite d'étude en Belgique en Acousmatique et musique appliquée à l'image au Conservatoire Royal de musique de Mons pendant un an. En parallèle elle se forme au Centre des Ecritures Contemporaines Numériques de Mons, c'est dans ce lieu qu'elle découvre les arts numériques et l'utilisation de capteurs. Ensuite elle s'intéresse aux relations entre musique et nouvelles technologies et développe une lutherie numérique sans fil qui lui permet d'utiliser ses compétences de compositrices de musique électroacoustique et de musicienne.

 C'est à la suite à de nombreux lives en position figée derrière son ordinateur et toutes une panoplie de contrôleurs midi  que petit à petit germe en elle l'idée , de pouvoir se mouvoir dans l'espace et de développer une vraie présence scénique lors de ses lives. En 2009 elle s'associe avec une équipe de chercheurs de numédiart travaillant sur la captation du geste pour réfléchir à un système de capteurs embarqués sur son corps pilotant à distance son logiciel de traitement du son.

En 2010 elle crée une performance audiovisuelle nommée « Bio Diva » avec  des Wiimote détournées comme contrôleurs embarqués, un projet qui sera produit cinq fois dont deux à Bamako au Mali, un projet qui a reçu une aide au voyage de l'Organisation Mondiale de la Francophonie.

En parallèle le travail de recherche autour de l'élaboration d'un système de captation du geste avec numédiart se termine, elle commence la création du premier prototype du dispositif de lutherie numérique pour voix et corps augmenté qui portera le nom de « Bio Diva1 » en collaboration avec le programmeur patcheur Alexis Boilley. Le dispositif sera opérationnel fin 2011. Cette lutherie numérique embarquée sur son corps lui ouvre ainsi les portes d'un travail pluridisciplinaire. L'espace, le corps, le son, sont ses nouveaux terrains d'expérimentations. En 2013 elle s'associe avec Stéphane Oertli auteur et metteur en scène pour travailler sur la thématique de son spectacle : Le couloir des pas perdus.

Fin  2014 elle participe dans le cadre des Pépinères Européennes Jeunes Artistes à deux Park in progress l'un à Chypre chez Artos Fondation où elle collabore avec la Compagnie Italienne Lub-Elabe et l'autre à Montreuil à la Maison de l'Arbre ou elle compose la musique en live de deux danseurs/chorégraphes en solo: Ndoho Ange et Sébastien Belmar. C'est lors de ce ce second Park in progress qu'elle rencontre Stéphane Broc vidéaste,  qui va collaborer par la suite à la création vidéo du spectacle Le couloir des pas perdus.

Partenaires

Le Forum Liège 2015 est un projet de l’OIF organisé en collaboration
avec la Fédération Wallonie - Bruxelles

African, Caribbean, and Pacific Group of States

En savoir plus à propos des partenaires